Quel futur pour la capacité des moteurs à éssence?

Les futurs cycles d’essai et les concepts de transmission et d’électrification plus économes en carburant font évoluer le fonctionnement des moteurs à essence vers des charges plus élevées. Alors que dans le passé, les mesures d’ingénierie des moteurs à essence se concentraient principalement sur la réduction des pertes à l’accélération, à l’avenir, l’extension de la zone de couverture devient décisive. Par conséquent, une réévaluation complète des technologies existantes ainsi que de nouvelles approches technologiques sont nécessaires, compte tenu également de l’aggravation simultanée des limites d’émissions polluantes. Suivez le lien pour apprendre à booster son moteur essence .

Un nouveau système de génération automatique d’étincelles pour les moteurs à essence

Moteurs à éssence

Les demandes très différenciées du marché entraîneront une différenciation croissante de la puissance spécifique entre les “concepts de haute performance/image” allant jusqu’à 200 kW /l et les “concepts d’économie de carburant” visant un BSFC minimum de 200 g/kWh. Malgré des limites très différentes, divers éléments de base tels que les systèmes de combustion résistants aux chocs, les dispositifs de charge très efficaces, le frottement optimisé, etc. peuvent être utilisés à la fois pour une puissance maximale et pour un meilleur rendement.

un nouveau système d’allumage automatique pour les moteurs à essence en remodelant le champ électrique dans la chambre de combustion par le repositionnement d’électrodes haute tension et en appliquant des changements dans la géométrie des électrodes. Ce système permet d’obtenir une décharge plus efficace et plus large, ce qui se traduit par un rendement et un taux d’allumage plus élevés.

En outre, un système de distribution beaucoup plus simple, reposant exclusivement sur des paramètres de contrôle intégrés, c’est-à-dire la pression de la chambre, la température et la position du piston, est nécessaire. La simulation numérique de cette nouvelle conception est réalisée à l’aide d’un solveur dépendant du temps. En particulier, le champ électrique est étudié le long de la trajectoire d’un seul piston. Il a été observé que l’allumage est plus facile à contrôler à la bonne position du piston et à l’angle de manivelle, ce qui conduira évidemment à une meilleure économie de carburant et à une meilleure protection de l’environnement.